Osteopathie

Un traitement d’ostéopathie dure entre 45 minutes et une heure et se pratique avec les mains. Le traitement ostéopathique a comme but l’élimination des traumatismes imprégnés dans le corps, à la manière d’une pelure d’oignon, afin de lui redonner son aisance et ainsi enrayer l’inconfort de votre problème physique ou conserver votre santé déjà existante.

Les bienfaits de l’ostéopathie

L’ostéopathie c’est la science du vivant. Elle aide tout ce qui est vivant dans le corps comme les os, les ligaments, les muscles, les membranes, les organes ainsi que la qualité du système circulatoire.

Un traitement ostéopathique est agréable à recevoir. Le client se sent apaisé et il ressent souvent l’impression d’avoir reçu un massage de l’intérieur.

Le but de recevoir un traitement est soit curatif ou préventif.

  • On libère les tensions accumulées,
  • On enlève les entraves à la circulation,
  • On favorise la nutrition des tissus,
  • Ainsi on retarde l’apparition des symptômes ou on aide à les enrayer.

Tout le monde peut profiter de l'ostéopathie

Tout le monde peut bénéficier d'un traitement ostéopathique que ce soit du bébé naissant jusqu'à la personnes avancée en âge. Un traitement permet au corps de récuper d'un traumatisme, de guérir une blessure, de s'occuper de l'inflammation, de réparer des dommages ou de simplement concerver la mobilité des tissus nécessaire à l'entretient de la santé parfaite.

Conditions traitées par l'ostéopathie

  • Le système locomoteur : rhumatismes, entorses, torticolis, douleurs survenant au niveau du dos ou des cervicales, tendinites, bursites, problèmes aux articulations, sciatiques.
  • Le système viscéral : constipations, diarrhées, ballonnements, digestion lente, problèmes urinaires, respiratoires.
  • Le système crânien : maux de tête, otites, vertiges, bourdonnements, sinusites, coliques du nourrisson, enfants difficiles qui pleurent souvent, insomnie, dyslexie et problèmes liés à l'apprentissage ou au langage, mémoire, concentration, dèpression, problèmes de vision, névralgie.

Le client se sent apaisé et il ressent souvent l’impression d’avoir reçu un massage de l’intérieur.

L’ostéopathie pour...

À titre de prévention, nous recommandons que les nouveau-nés subissent un traitement ostéopathique dans les semaines qui suivent leur naissance afin d'enlever toute tension laissé par celle-ci ou en fonction des conditions suivantes :

  • En cas de souffrance foetale, de réanimation même légère du bébé
  • Quand l'accouchement a été trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux heures)
  • En cas de grossesse gémellaire (deux placentas)
  • Après une forte traction sur la tête
  • Quand le cordon s'est enroulé autour du cou
  • Dans les cas de prématurité
  • Si l'expulsion a nécessité une forte pression sur l'abdomen de la mère
  • Après l'emploi de forceps ou ventouse

À titre curatif nous pouvons aider les problèmes suivants: bébé qui régurgite, reflux gastrique, difficulté de la succion, bébé qui se cambre en arrière, bébé inconfortable qui pleure souvent, qui ne fait pas son 4 pattes ou toutes les étapes du développement moteur.

L'ostéopathie sert de support à la petite enfance. Que ce soit pour assurer sa croissance sans entrave ou enrayer les traumatismes qui surviennent au fur et à mesure, un traitement ou deux par année est recommandé pour soigner différents malaises comme : Otite à répétition, asthme, constipation, problème de langage, d'apprentissage ou de concentration, douleur de croissance, si vous trouvez que votre enfant attrape tous les virus, marche sur la pointe des pieds et bien plus.

L'adolescence amène son lot de défis. En effet, le corps est en constante adaptation entre la croissance sans répit et l'équilibre hormonale à atteindre. Les ados se retrouvent donc à compenser sans cesse ces changements, ce qui les amène à vivre des inconforts physiques de croissance, d'humeur ou différents problèmes hormonaux comme l'acné ou des problèmes menstruels.

La vie adulte est un moment très actif de notre vie où les responsabilités sont à son comble et où les tâches se multiplient. Durant cette période de vie, les blessures s'accumulent soit par les sports pratiqués, les accidents de voitures, les postures de travail ou le stress qui se fait sentir. Afin de vivre cette période de vie de façon pleinement épanouie, sans être entravée de malaises physiques, un entretient régulier chez votre ostéopathe est des plus recommandé.

L'ostéopathie est en mesure d'aider efficacement les maux suivants :

Préparation à l'accouchement, reflux , nausées, version bébé, sciatique, étirements ligamentaires, pression effectuée sur la symphyse pubienne, bébé trop haut qui comprime cage thoracique, jambes lourdes, douleur lombaires, tunnel carpien.

Post accouchement: point douloureux d'entrée épidurale, douleurs dorsales ou lombaires, dépression postpartum, pertes urinaires, changement de posture.

Que ce soit pour entretenir une vie active malgré l'avancement en âge ou pour aider à supporter la présence de nombreux malaises accumulés aucours de la vie ou soigner ceux qui se rajoutent, l'ostéopathie est pour vous. Entretient de la vitalité, du système immunitaire, problèmes circulatoires, post chute, post-opératoire, maintient des systèmes digestifs, cardiaques, pulmonaires, vision. Bref pour retarder le vieillissement naturel du corps en entier.

Lors de la pratique régulière d'un ou plusieurs sport, il survient fréquemment des blessures soit par accident, par mouvements répétitifs ou surmenage. Lorsque le corps n'est plus capable de compenser, le symptôme apparaît et l'athlète se trouve ralentit dans l'entrainement ou la performance de son sport. L'ostéopathie en prévention par l'entretient de le mobilité de tous les segments impliqués ou en curatif lors de trauma sportifs aide à l'augmentation des performances ou au maintient du plaisir de pratiquer son loisir.

Qu'est-ce que l'ostéopathie?

L'ostéopathie est une médecine découverte en 1874 par un médecin américain, Andrew Taylor Still.

C'est une méthode de traitement complète qui essaie d'éliminer les causes de la maladie et cherche à renforcer la capacité de l'organisme à s'autoguérir.

L'ostéopathie n'est pas un ensemble de techniques appliquées de façon segmentaire, l'ostéopathe se déplacera de la tête aux pieds à chaque séance afin d'avoir une vue d'ensemble.

Le traitement y est spécifique à chaque client selon l'histoire accumulée dans son corps au fil des ans.

Le rôle de l'ostéopathe ne consiste pas à imposer, mais à suggérer, à redonner au corps sa mémoire, à lui faire retrouver la qualité de mouvement qui lui est propre.

Selon la philosophie d'A.T. Still, l'ostéopathe n'agit pas, il permet au corps du patient, par l'intermédiaire de ses muscles, de sa respiration et de la force du mouvement craniosacré, de procéder lui-même aux corrections. L'ostéopathe accumule alors toutes les tensions qu'il trouve autour de la lésion, et incite les forces d'autoguérison du patient à s'emparer de la tension pour l'anéantir.

Pour dialoguer avec les tissus, il faut d'abord savoir quel est ce tissu. L'ostéopathe a en effet beaucoup d'heures d'apprentissage de l'anatomie et de palpation. L'ostéopathe s'interroge sur la qualité et la mobilité des tissus. Les perceptions sensorielles sont extrêmement entrainées et développées. Le toucher ostéopathique demeure léger, malgré les profondeurs que l'on veut atteindre.

Reconnaissance de l'ostéopathie

Au Québec, l'association Ostéopathie Québec exige de posséder un diplôme en sciences de la santé ou l'équivalent (physiothérapie, ergothérapie, sciences infirmières, etc.), ainsi qu'une formation en ostéopathie de 1 250 à 1 400 heures, la rédaction d'un mémoire ou une année de clinicat et la réussite d'examens théoriques et pratiques devant un jury d'ostéopathes. L'ensemble, incluant la formation préalable, totalise environ 5 000 heures d'étude. La formation n'est offerte que dans des écoles privées.

L'ostéopathie étant une approche qui attend d'être reconnue par l'office des professions depuis de nombreuses années, il est maintenant admis de tous que l'obtention d'un ordre distinct est en cours.